Agenda

31/05/2012

Littérature, jazz et politique

> Voir la suite

06/05/2012

Débat au Hangar

> Voir la suite

27/04/2012

Exposition

> Voir la suite

21/04/2012

Quartier Ouvert

> Voir la suite

Mais aussi...

Vidéos

capsule 02

Visionner capsule 02

> Visionner

Une candidature Triple A


Ma candidature sur la liste du PS n’est pas issue d’un hasard.

 
  • A) C’est sans doute un cliché de le dire mais c’est aussi une de mes réalités les plus profondes, je suis de gauche. Mais qu’est-ce qu’être de gauche, se demande-t-on souvent y compris dans les cercles progressistes ? C’est avant toute chose développer de l’égalité partout où les forces en présence permettent d’en implémenter. L’égalité constitue la valeur essentielle du socialisme et plus largement de la gauche. Il m’est encore difficile de comprendre pourquoi à travail égal, le salaire ne le serait pas en dépit d’une différence de sexe. Il m’est aussi difficile de comprendre pourquoi la  fiscalité ne s’applique de manière proportionnelle pour les gros revenus.

    Finalement, l’égalité prend le tour d’une sécurité sociale qui garantit un socle minimum de dignité d’existence qui embête les acharnés du dollar, ceux qui ne perçoivent pas l’intérêt de soutenir les personnes momentanément en difficulté et préfèrent imaginer qu’elles seront toujours en bonne santé, ne vieilliront jamais et qu’il en sera forcément de même pour leurs enfants.
     
  • AA) Envisagé sous l’angle de la realpolitik, je pense que le PS est le parti le plus adéquat en terme de capacité de gestion. Ce n’est peut-être pas un atout très sexy dans le cadre d’une élection, mais une gestion performante est un point majeur du travail politique.

    Liège peut présenter un bilan de fin de législature très positif même si tout ne plaira pas en bloc. La gestion des événements dramatiques a été efficace. La gestion de la ville a été bonne. Et les projets pour demain ne manquent pas. L’imaginaire liégeois est illimité.
     
  • AAA) Enfin, le PS est aussi une aventure d’hommes et de femmes que j’ai pu apprendre à connaître et apprécier au cours de mes années de militantisme. Ce sont eux qui me convainquent de relever ce défi d’une élection. C’est le quotidien des réunions, des débats, des négociations qui finit par tisser de belles amitiés. Cette vie d’idées portées par ces amis m’est devenue essentielle.

15/03/2012