Agenda

05/05/2015

ICE CRIME

> Voir la suite

18/02/2015

Electro Glamour Night

> Voir la suite

07/02/2015

Pascal Leclercq et JP Bonjean sexposent...

> Voir la suite

21/12/2014

Le jour le plus court

> Voir la suite

Mais aussi...

Moi

Un peu plus à propos de... JP

> Voir la suite

On en parle dans la presse

A lire...

> Voir la suite

Vidéos

Livrés à domicile spéciale foire du livre

Visionner Livrés à domicile spéciale foire du livre

> Visionner

Question bateau

Monsieur le Bourgmestre, en cette rentrée chargée comme un bateau, permettez-moi de nous laisser bercer encore un instant par quelques flots bleus, certains d’entre nous ayant toujours le hale marin.

Le bateau vivre orne de sa belle coque l’esplanade Albert I en rive gauche de la Meuse depuis plusieurs mois pour le plus grand plaisir de tous les sens. Que ce soit son sympathique projet de végétalisation urbaine et d’alimentation solidaire ou l’éveil esthétique qu’il amène en heureux complément sur l’axe guillemins-Boverie, ce bateau a déjà conquis les cœurs de nombreux liégeois.

Instrument mobile et poétique du développement urbain de Liège, il a déjà été sollicité par nombre de partenaires potentiels qui y voient l’opportunité d’un voyage vers la réflexion, les rencontres, les échanges et la créativité.

Toutefois, notre bateau vivre cherche un point d’ancrage car les projets ont la durée de vie qu’ils ont et ils ne se succèdent pas toujours dans une temporalité idéale et parfaite. De plus, le déplacement de cette structure n’est pas sans engager un certain coût.

L’autorisation de rester à son emplacement actuel a été accordé jusqu’au 15 septembre. Toutefois, le succès qu’a pu rencontrer cette initiative conduit les porteurs de projet à envisager l’avenir de manière proactive.

Alors, vous sentez poindre la question bateau, Monsieur le Bourgmestre, serait-il envisageable de l’aider à poursuivre sa navigation verdoyante au-delà du 15 septembre, peut-être en d’autres lieux de notre belle ville?

Pour ma part, je dirais que l’effet de réalisme magique que produit cette présence au crépuscule mordoré en bord de Meuse, en contrebas de la Belle liégeoise, attise l’âme ardente du liégeois pour le transporter vers un imaginaire sapide.   

Alors, je ne vous mène pas en bateau, Monsieur le Bourgmestre, mais prenons le temps d’une escale pour mieux y savourer la dynamique fluviale que Liège appelle de ses vœux.

29/05/2018