Agenda

05/05/2015

ICE CRIME

> Voir la suite

18/02/2015

Electro Glamour Night

> Voir la suite

07/02/2015

Pascal Leclercq et JP Bonjean sexposent...

> Voir la suite

21/12/2014

Le jour le plus court

> Voir la suite

Mais aussi...

Moi

Un peu plus à propos de... JP

> Voir la suite

On en parle dans la presse

A lire...

> Voir la suite

Vidéos

Livrés à domicile spéciale foire du livre

Visionner Livrés à domicile spéciale foire du livre

> Visionner

Moi

Un peu plus à propos de... JP

D’abord étudiant en philosophie à l’Université de Liège, j’y fait l’apprentissage d’une vie emprunte d’une certaine liberté. J’en profiterai pour effectuer mon agrégation et un D.E.S. en Sciences de l’Administration publique marquant déjà mon intérêt pour la chose publique.
 
Je commence ma vie professionnelle par une bonne période de recherche active d’emploi qui avoisinera les deux ans. Après quoi, j’assure quelques intérims dans l’enseignement officiel. A la faveur d’un engagement au Contrat de sécurité de la Ville de Liège, je me familiarise avec la problématique des séjours étrangers.
 
Lors de la réforme des polices, j’intègre la Police locale de Liège qui fut pour moi l’occasion de développer une stratégie de prévention dans les quartiers de la ville. J’y suis notamment l’initiateur du projet « Police-TEC-Jeunes » qui permet à ces trois publics de mieux se connaître afin de désamorcer les tensions dans les quartiers.
 
Ce parcours est jalonné d’expositions. Je prendrai contact avec la peinture dans l’atelier d’un ami, ah folle jeunesse ! L’aquilone, le cinéma « Le Parc », le Hangar, Phénomena, l’Angevin, la Doc’s gallery, en seront les acteurs.
 
Je prends en charge les animations littéraires de l’asbl « D’une certaine gaité,… » qui sont un très riche lieu d’échange où j’ai pu prendre la mesure des difficultés que rencontrent les artistes et les créateurs dans leur quotidien.
 
Politiquement, je commence mon parcours avec l’Echevin PS de l’Instruction publique, Jules JASSELETTE, et, dans un projet commun avec la Députée fédérale, Marie-Claire LAMBERT, je prolongerai mon travail de militant socialiste à la ligue Saint-Léonard. Cela fait une bonne dizaine d’années que j’y construis une série de projets : débats citoyens, soirée « I love chips », journée « Quartier ouvert », Nuit du court-métrage, etc.
 
Je porterai également le projet de « Collaboration renforcée entre le secteur de l’Insertion socioprofessionnelle et les Maisons de jeunes » pour le Ministre TARABELLA.
 
Pour le surplus et afin de soigner une nouvelle ligne perdue depuis longtemps dans les remous du cholestérol, je pratique la natation trois par semaine. Cela me fait un bien fou !

18/03/2012